Qi Gong, Taiji Quan, Peintures...
Bambou
Année du chien 1
Année du chien 2
Chat serpent
Cerf
Oiseau
Paon
Bouquet chrysanthèmes
Chrysanthèmes sauvages
Deux bambous deux pinceaux
Écureuil
Lion tapi
Oiseau sur sa branche
Orchidée longue
Orchidée 2
Petits oiseaux et rose des neiges
Tigre dans la montagne
Coq (inspiré par Cheng Yan)
Aigle royal
Bonne idée
Haru
Phoenix
Pissenlit
Tortue
Vue
Poisson au lavis
Poisson
Montagne, brume et reflet
Moby Dick
Orchidée et roche
Bambou et orchidée
Fleur
树 欲 静 而 风 不 止  (L'arbre aspire au calme, mais le vent n'en continue pas moins de souffler)
Cascade (inspiré par Robert Faure)
Barque (inspiré par Robert Faure)
Les petits oiseaux (inspiré par Han Meilin)
Qi
Qi
Dragon homme
Dragon femme
Un chat
Le vase (inspiré par Robert Faure)
Forêt de bambous
Chasseur de démons
Kunfu
Homont
Femme Taiji
3 oiseaux
Sur le fleuve (inspiré par Pauline Cherret)
La buse (inspiré par Hokusai)
Moine endormi (inspiré par Pauline Cherret / Fan Zeng)
Poissons (inspiré par Cheng Yan)
Taiji
Le thé et les fleurs
Dragon
Assis près du pont
Moine dans le vent...
Fleurs et papillon
Vieil homme au pinceau (inspiré par Fan Zeng)
Au bord de l'eau...
Souris et concombre (inspiré par Fan Zeng)
Les pandas
Sous la branche
Chacha
L'automne arrive
L'enseignement (inspiré par Fan Zeng)
Le rêve de Zhuangzi (inspiré par Fan Zeng)
Souris (inspiré par Fan Zeng)
L'arbre jaune
Le pêcheur
Fleurs rouges
En passant
Fleurs rouges
Petit panda
La vision de Zhang San Feng
Dan Bian
À l'ombre
Les noeuds
Bambou noir
Bambou vert
Fleur rouge
Yigong
Lever le nez !
Le fardeau
Le pêcheur
Fleur noire
Le coq d'or
Méditation
Chat
Dans le vent
Roche (inspiré par Robert Faure)
En bateau
En bateau (aussi)
Branche
Poisson Yin Yang
Les petits poissons dans l'eau
 
Saison 2018-2019
Informations
Sur la pratique
A propos...
Nous contacter

Visites

 633627 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Ce philosophe Bas-Normand (1868-1951) nous surprend par l'enracinement de son propos au coeur de l'expérience la plus quotidienne, la plus ordinaire. Ses Propos sur le bonheur sont autant d'invitations à une sagesse pratique, fondée sur l'écoute du corps et l'attention à l'instant.



" Attitudes.
Le plus vulgaire des hommes est un grand artiste dès qu'il mime ses malheurs. S'il a le coeur serré, comme on dit si bien, vous le voyez étrangler encore sa poitrine avec ses bras, et tendre tous ses muscles les uns contre les autres. Dans l'absence de tout ennemi, il serre les dents, arme sa poitrine, et montre le poing au ciel. Et sachez bien que, même si ces gestes perturbateurs ne se produisent pas au-dehors, ils n'en sont pas moins esquissés à l'intérieur du corps immobile, d'où résultent de plus puissants effets encore. On s'étonne quelquefois, quand on ne dort point, de ce que les mêmes pensées, presque toujours désagréables, tournent en rond ; il y a à parier que c'est la mimique esquissée qui les rappelle. Contre tous les maux de l'ordre moral, et aussi bien contre les maladies à leur commencement, il faut assouplissement et gymnastique ; et je crois que presque toujours ce remède suffirait ; mais on n'y pense point. [...]"
Propos sur le bonheur, XVI.

" Gymnastique.
Comment expliquer qu'un pianiste, qui croit mourir de peur en entrant sur la scène, soit immédiatement guéri dès qu'il joue ? On dira qu'il ne pense plus alors à avoir peur, et c'est vrai ; mais j'aime mieux réfléchir plus près de la peur elle-même, et comprendre que l'artiste secoue la peur et la défait par ces souples mouvements de doigts. Car, comme tout se tient en notre machine, les doigts ne peuvent être déliés si la poitrine ne l'est aussi ; la souplesse, comme la raideur, envahit tout ; et, dans ce corps bien gouverné, la peur ne peut plus être. Le vrai chant et la vraie éloquence ne rassurent pas moins, par ce travail mesuré qui est alors imposé à tous les muscles. Chose remarquable et trop peu remarquée, ce n'est point la pensée qui nous délivre des passions, mais c'est plutôt l'action qui nous délivre. On ne pense point comme on veut ; mais, quand des actions sont assez familières, quand les muscles sont dressés et assouplis par gymnastique, on agit comme on veut. Dans les moments d'anxiété, n'essayez pas de raisonner, car votre raisonnement se tournera en pointes contre vous-même ; mais plutôt essayez ces élévations et flexions des bras que l'on apprend maintenant dans toutes les écoles ; le résultat vous étonnera. Ainsi le maître de philosophie vous renvoie au maître de gymnastique."
Ibidem, XVII.

Date de création : 10/05/2011 : 20:28
Dernière modification : 12/07/2011 : 22:18
Catégorie : Sur la pratique - Textes

Prochainement...

Prochain stage : le samedi 20 octobre 2018.

Matin : Dao Yin Yang shen Gong

Après-midi : Méditation